Comportement

Chat

Pourquoi votre chat miaule-t-il?

Le chat miaule, c’est bien connu. Il le fait pour obtenir quelque chose, pour exprimer son mécontentement ou sa satisfaction. Plusieurs d’entre nous aimeraient avoir un outil de traduction « français - miaulement » pour mieux comprendre leur chat. Mais est-ce que cela pourrait exister un jour? Si vous cherchez sur Internet, vous trouverez des outils qui prétendent vous permettre d’y parvenir. Est-ce vrai? Eh bien! Gardez votre argent pour acheter des choses qui seront plus utiles à votre chat, et laissez-moi vous expliquer ce que les miaulements signifient. Vous verrez que vous avez déjà, sans le savoir, l’outil pour traduire son langage.

Le chat a un langage unique pour communiquer avec l’homme

Saviez-vous qu’on estime de 50 à 100 le nombre de miaulements différents que peut faire un chat? Saviez-vous que l’homme peut en différencier seulement de 5 à 15? Ce qui est surprenant, c’est qu’il ne fait « miaou » qu’avec l’humain. Entre eux, les chats utilisent bien d’autres sons, mais ils ont « inventé » le « miaou » franc et clair exclusivement pour communiquer avec l’homme. C’est là le résultat de leur domestication.

Pourrait-on, cependant, arriver un jour à créer un dictionnaire « français - miaulement »? Les résultats d’études sur le sujet démontrent que, bien que nous puissions percevoir des tendances globales quant à la signification d’un miaulement, à savoir si celui-ci exprime une chose agréable ou désagréable selon qu’il commence par un son grave et se termine par un son aigu, ou vice-versa, là s’arrête l’étendue de l’éventuel dictionnaire.

Votre chat associe des sons à vos réactions

Je vous entends déjà me dire que cela est faux, puisque votre chat parvient parfaitement à se faire comprendre de vous. C’est donc qu’il parle, n’est-ce pas? En réalité, le chat ne parle pas : il ne combine pas de miaulements pour former des phrases, mais il se contente d’associer les sons à vos réactions. Le plus beau dans tout cela, c’est que, dans les faits, vous et votre chat avez, à votre insu, créé un dictionnaire qui vous est unique.

C’est un peu comme lorsqu’on rencontre une personne qui parle une langue qui nous est étrangère. Au départ, nous utilisons les mots que nous connaissons en accentuant les intonations pour signifier s’il s’agit d’une question, d’une affirmation, d’une satisfaction ou d’un désagrément. Puis, par essai et erreur, nous parvenons à comprendre qu’un mot (ou un son, dans le cas de votre chat) signifie quelque chose en particulier. Nous réussissons à créer de cette façon un langage à court terme en y associant souvent des gestes. Il en va de même pour le chat : celui-ci va utiliser des miaulements et un langage corporel précis pour vous signifier quelque chose. S’il y parvient, il se mettra à répéter cette manière de communiquer pour obtenir ce qu’il veut.

Par la suite, le phénomène de facilitation sociale fera son œuvre sur vos autres chats. Ainsi, chacun de vos compagnons comprendra rapidement que, si l’autre chat a eu ce qu’il voulait en s’exprimant d’une certaine façon, il aura lui aussi intérêt à s’exprimer de manière très semblable pour obtenir la même chose. C’est ainsi qu’une sorte de dictionnaire que tous les chats de votre maison comprennent prend forme. Cependant, ce « dictionnaire » ne fonctionne qu’avec vos propres chats, donc chaque famille a son propre langage. Voilà pourquoi on ne peut pas avoir un dictionnaire universel « français-miaulement ».

Qu’en est-il de ce fameux miaulement la nuit?

S’il est vrai que le chat tente de nous faire comprendre quelque chose, pourquoi le faire à 3 h du matin, au moment où nous dormons? La réponse est très simple. Si cela fonctionne, pourquoi s’en priverait-il? Effectivement, dans la très grande majorité des cas, le miaulement nocturne est renforcé involontairement par les propriétaires du chat. La majorité des gens comprennent trop tard qu’en voulant faire taire leur animal en se levant, en lui donnant de la nourriture ou des caresses, ou en le faisant sortir dehors, ce dernier a eu gain de cause. Il adoptera donc le même comportement la nuit suivante. Après tout, cela fonctionne très bien, non?

Plusieurs d’entre nous ignorent pourtant que crier après son chat, lui dire de se taire, courir après lui dans la maison, voire simplement l’enfermer dans une pièce ou le faire sortir renforce le comportement en donnant de l’attention au chat. Effectivement, qu’elle soit positive ou négative, l’attention est très souvent ce que le chat recherche.

Votre chat cherche à attirer votre attention en miaulant

Encore là, bien des gens auront essayé d’ignorer leur chat sans succès et, souvent, il en résulte même une augmentation de l’intensité des miaulements. L’explication de ce phénomène est simple. Imaginez l’enfant qui dit « maman? » en tirant sur la manche de celle-ci pour avoir son attention pendant qu’elle parle à quelqu’un et qu’elle ne veut pas être interrompue. À un moment donné, l’enfant explose en criant « MAMAAAAAAN! » avec plus de force et d’intensité, faisant en sorte que la mère ne peut plus l’ignorer. C’est exactement ce qui se produit ici. C’est ce qu’on appelle la bouffée d’extinction. Si vous avez le malheur de répondre à ce niveau accru d’intensité, tout ce que vous faites est d’indiquer à votre compagnon que c’est dorénavant à ce niveau plus élevé qu’il doit s’adresser à vous pour attirer votre attention.

Sachez qu’il existe une méthode efficace pour faire cesser les miaulements nocturnes avec l’aide d’un spécialiste en comportement félin, comme l’Éduchateur. Cette méthode doit être adaptée à l’environnement, au tempérament du chat et à la famille, mais elle fonctionne dans 99 % des cas. Vous n’aurez plus de raisons de perdre du sommeil à cause d’un tel comportement.

Vous et votre chat avez un langage unique

Le miaulement des chats continue de renfermer quelques mystères pour nous, les humains. Cependant, il existe un langage commun et unique entre vous et votre chat. En y portant attention, vous vous rendrez peu à peu compte que vous comprenez votre chat plus que vous ne l’auriez imaginé!

Lien vers le site de l'Educhateur

Pour le bien-être de minou