Santé

Chien

Peut-on traiter l’anxiété de séparation chez le chien?

L’anxiété de séparation est un terme utilisé fréquemment pour décrire les chiens qui vivent des crises de panique lorsqu’il n’y a personne à la maison pour les accompagner. Si certains chiens vont présenter une panoplie de symptômes indésirables, chez d’autres, ces symptômes ne seront pas décelables aussi facilement. Voici ce que vous devez savoir pour prévenir, comprendre et gérer l’anxiété et la peur de l’abandon de votre animal de compagnie.
 

Les symptômes 

Chien anxieux

Les comportements symptomatiques les plus fréquents sont les suivants :

  • Aboiement (hurlements, pleurnichage)
  • Destruction d’objets
  • Hyper salivation
  • Tentative de fuite par les fenêtres, la porte ou la cage
  • Automutilation du corps
  • Déféquer et uriner dans la maison ou dans la cage

L’importance de filmer votre chien
Vous êtes véritablement conscients des dommages causés par votre chien à la maison et de son état avant de partir ainsi qu’à votre retour. Cependant, il est primordial de filmer votre chien lorsque vous suspectez des symptômes d’anxiété de séparation, pour voir et entendre ce qui se passe lors de votre absence. Présentez une vidéo, idéalement d’une durée de 60 minutes, à un intervenant canin ou à votre vétérinaire pour obtenir un diagnostic clair.


Obtenir un diagnostic fiable

Le terme « anxiété de séparation » est souvent utilisé, car il est simple et clair. Par contre, il existe de nombreux termes pour définir la panique, l’anxiété, la frustration ou le sentiment d’abandon que votre chien peut ressentir. Il est donc primordial de demander de l’aide avant de le traiter, car le diagnostic va influencer le traitement recommandé.

Il est facile de confondre l’anxiété de séparation avec les troubles suivants :

  • Trouble de panique lié à l’isolement
  • Hyper attachement
  • Sensibilité aux sons
  • Frustration
  • Manque de stimulation
  • Malpropreté


Peut-on prévenir l’anxiété de séparation?

Malheureusement, il y a peu de façons de prévenir l’anxiété de séparation, si ce n’est d’essayer au maximum de rendre vos absences le moins pénibles possible pour votre chien.  

Si vous avez un chiot, sachez que de l’exposer graduellement à vos absences et de lui créer un espace calme et réconfortant en évitant de l’isoler dans le sous-sol ou le garage, vous aidera grandement à réduire les risques d’anxiété.

Nous estimons que 20% à 40% des chiens adultes pourraient vivre de l’anxiété de séparation à un moment ou à un autre de leur vie, tandis que le pourcentage augmente de 30% à 50% pour les chiens gériatriques qui, avec l’âge, subissent un vieillissement du cerveau.

Chien anxieux

D’où vient l’anxiété de votre chien?
Il est certain que si vous vivez seul ou si vous avez un chien qui a vécu dans plusieurs maisons avant la vôtre, il pourrait être plus sujet à faire de l’anxiété lors de vos absences.

Par contre, l’anxiété de séparation, ou autres troubles similaires, n’est pas causée par le sexe de l’animal ou le fait que vous le gâtez trop. Aussi, sachez que la présence d’un second chien vient rarement diminuer l’anxiété du chien souffrant.


Quand la médication est-elle nécessaire?

Si votre chien souffre lors de vos absences, la médication comportementale sera fortement recommandée pour soulager votre meilleur ami. L’anxiété de séparation est littéralement un état de panique intense qui aura pour effet de modifier le rythme cardiaque ainsi que la respiration de votre chien en plus de l’empêcher de se comporter comme à son habitude.

Cette médication pourrait être recommandée pour une période de 3 à  6 mois ou au besoin, selon votre rythme de vie. Il existe aussi certaines molécules qui peuvent être données de façon ponctuelle, au besoin.

Plusieurs propriétaires sont réticents lorsqu’il s’agit de donner de la médication comportementale à leur animal de compagnie.  C’est compréhensible, mais il est important de penser au bien-être de votre animal avant tout et de comparer les risques d’effets secondaires avec les symptômes déjà présents.

Sachez que la médication n’est pas une pilule magique, qui n’existe malheureusement pas, mais plutôt un traitement pour aider à réduire les symptômes de votre chien et un outil supplémentaire lors d’une thérapie comportementale appropriée.

  

La gestion de l’environnement
Comme votre absence est perçue de façon négative par un chien anxieux, il devient d’autant plus important de lui offrir un espace et des occupations amusantes et positives pour alléger le tout.

  1. Un espace sécuritaire

Si votre chien ne s’y sent pas bien, la cage peut devenir une véritable prison. Elle n’est donc pas toujours recommandée. Un enclos, une pièce ou un espace avec des barrières sont souvent beaucoup moins suffocants pour l’animal. Il faut parfois sacrifier le design de notre logis pour offrir un espace où notre compagnon se sentira en sécurité.

Certains chiens seront plus calmes dans un endroit restreint alors que d’autres préfèreront la liberté. Vous hésitez à laisser votre chien libre parce qu’il urine dans la maison en votre absence? Sachez qu’il existe des couches confortables et adaptées à votre chien.
 

Chien sur son coussin
  1. La recherche du confort

Trouvez ce qui est le plus confortable pour votre chien. Qu’il s’agisse d’un immense coussin, d’un lit, du divan ou d’un plancher de céramique frais. Proposez-lui aussi deux ou trois lieux de repos à des endroits différents.

  1. Une ambiance relaxante

Il existe plusieurs produits naturels sur le marché pour encourager la détente et le bien-être. Il peut s’agir de suppléments naturels ou même de musique adaptée pour l’ouïe de votre chien. Plusieurs personnes auront le réflexe d’asperger de la lavande sur certaines surfaces et d’ouvrir la télévision. Les études démontrent, par contre, que la musique et les produits naturels spécialement conçus pour les chiens sont plus efficaces.

  1. Des activités stimulantes

Pour enrichir et stimuler l’environnement de votre chien, il est tout indiqué d’y laisser des activités alimentaires et masticatoires pour l’occuper. Ses jouets serviront à l’amuser ou le détendre pendant vos périodes d’absence. Il vous suffit de trouver les jouets alimentaires qui conviennent à votre chien et y insérer sa nourriture sèche ou humide ainsi que quelques gâteries ou aliments qu’il adore.

Bref, il est important de vous rappeler que l’anxiété de séparation et les autres troubles similaires dont pourrait souffrir votre chien ne sont pas à prendre à la légère. Voilà pourquoi il est important de vous entourer de professionnels formés pour vous accompagner et vous aider à trouver des solutions pour le bonheur de pitou.  


Isabelle Borremans

Isabelle Borremans


Éducatrice canine et intervenante en comportement canin


www.isabelleborremans.com

Pour aider votre chien anxieux