L’aboiement chez le chien : Trucs et astuces pour comprendre et intervenir

L’aboiement chez le chien : Trucs et astuces pour comprendre et intervenir

Publié Avril 4, 2018.
alt here
Isabelle Borremans
Éducatrice canine et intervenante en comportement canin

Vous n’apprenez rien si je vous dis que tous les chiens aboient. C’est tout simplement dans leur nature. Par contre, saviez-vous que l’aboiement amène énormément de conflits entre l’animal et la famille ? Que d’innombrables chiens sont abandonnés, car ils sont trop vocaux ?

Une question s’impose alors: Pourquoi les chiens sont-ils autant aboyeurs ? Pourquoi l’aboiement est-il si mal compris ? Voici quelques pistes de réponses pouvant aider à comprendre ce comportement et intervenir.

L’aboiement : un comportement normal !

Les chiens « jappent » et savez-vous quoi ? Rien de plus naturel. La société et l’opinion publique ont la fâcheuse habitude de nous porter à tout « contrôler », incluant l’aboiement de notre chien. Par contre, bien que ce soit naturel, il y a une limite entre l’acceptable et l’exagération.

Par exemple, si vous laissez votre chien aboyer seul dans la cour pendant plusieurs minutes sans intervenir, vous recevrez probablement des plaintes. Par contre, si votre chien aboie quelques secondes, car une personne approche ou arrive à la maison et que vous arrivez à calmer l’excitation rapidement, il n’y a aucune raison de chercher des « bibittes » là où il n’y en a pas !

Les émotions et l’aboiement : Un lien inséparable

L’erreur souvent commise lorsque nous voulons « éliminer » l’aboiement chez notre chien est de négligez la question suivante : Comment mon chien se sent-il lorsqu’il jappe ? L’aboiement est une forme de communication très importante chez le chien, car il lui permet de communiquer ses émotions.

Évaluer l’émotion de votre chien lorsqu’il aboie, est la première piste de solution pour trouver la meilleure méthode d’intervention.  Voici quelques exemples de questions que vous pourriez vous poser :

  • Est-ce que votre chien aboie, car il est content de voir les invités arriver ?
  • Est-ce que votre chien aboie aux écureuils dans la cour, car il est excité ?
  • Est-ce que votre chien aboie en laisse à la vue d’autres chiens, car il est frustré ?
  • Est-ce que votre chien aboie envers les enfants, car il est nerveux ?
  • Est-ce que votre chien jappe sans cesse lorsque vous être partie, car il est anxieux?

Les 5 pièges de l’aboiement

La prochaine piste est d’évaluer si nous sommes tombés dans les pièges de l’aboiement, qui contribuent à maintenir ou empirer le problème

  1. Utiliser des termes erronés pour expliquer le comportement de votre chien. Les chiens n’aboient pas pour rien. Les chiens ne sont pas des cas désespérés, car ils sont « dominants » ou « têtus ».
  2. Utiliser des méthodes aversives et dangereuse. Les punitions physiques et psychologiques comportent énormément de risques à long terme. »
  3. Renforcer le comportement involontairement. Ceci consiste à donner de l’attention, qu’elle soit positive ou négative, ça encourage le comportement.
  4. Le manque d’activité. Les chiens ont besoin de 3 à 5 heures d’activité par jour et l’aboiement est une belle façon pour plusieurs chiens de dépenser leur énergie.
  5. Attendre que le problème soit insupportable. Consulter avant même que le problème soit présent afin d’éviter les erreurs communes.

Ce que vous pouvez faire dans l’immédiat est de vous questionner sur les activités que vous offrez à votre chien. L’aboiement est une activité en soi. Donc, si vous souhaitez la diminuer vous pouvez augmenter les autres activités comme des promenades, des périodes de jeu, lui apprendre des nouveaux tours ou l’occuper avec des repas stimulant en utilisant des jouets alimentaires. N’oubliez jamais que si vous ne comblez pas les besoins de votre chien, il trouvera lui-même des activités pour s’occuper, dont l’aboiement.

Le chemin vers un aboiement plus sain

Je crois que cette phrase ne sera jamais assez écrite : « Prenez le temps de consulter un éducateur canin ou intervenant en comportement canin compétent et formé ». Évitez les conseils qui sont circulés ici et là. Votre voisin et l’internet auront toujours une opinion sur le sujet, mais seulement un professionnel avec des méthodes éthiques pourra évaluer votre compagnon correctement.

Plusieurs méthodes sont envisageables selon la situation et le chien, qu’ils s’agissent de contre-conditionnement, désensibilisation, d’extinction, en plus des différentes lois d’apprentissage et j’en passe. Travailler avec un professionnel vous permettra de trouver des solutions logiques et respectueuses aux aboiements de votre compagnon canin.

En terminant, revenez aux sources et prenez le temps de répondre à l’aboiement de votre chien plutôt que de chercher à le faire taire et vous retrouverez le meilleur ami que vous cherchiez.

 

 

 

 

Assurez-vous qu’il soit occupé :