Guides

Chat

Les chats de race : qu’est-ce qui les différencie?

Saviez-vous qu’il n’existe pas moins de 150 races de chats et que ce nombre grandit chaque année ? En effet, ceci est dû aux nombreuses tentatives de croisement faites pour créer un chat avec des caractéristiques particulières qui plairont au public. Pourtant, les chats de race ne représentent que 5% de la population féline. Cela veut donc dire que 95% des chats dans le monde sont des chats domestiques sans pedigree ou, si vous préférez, issus de différents croisements.

Maine Coon

Pour adopter un chat de race pure, il faut que, de génération en génération, celui-ci ait été accouplé avec un autre chat de même race que lui. Lorsqu’on adopte, pour s’en assurer, il est préférable de demander une preuve écrite de ce fait.

Ce que l’on appelle le pedigree est lorsque vous croyez avoir un chat de race, mais que vous n’avez pas les papiers pour le prouver, les chances sont alors que ce ne soit pas un chat de race, même s’il y ressemble beaucoup.


L’élevage du chat, une histoire récente
Contrairement aux élevages de chiens, l’arrivée des élevages de chats de race et l’établissement de standards de race sont relativement récents, datant de la fin des années 1800 et n’ont connu un essor que très récemment, vers le début des années 1980.

Ainsi, depuis le début de sa domestication il y a 5000 ans, le chat n’a jamais vraiment fait l’objet de sélection artificielle contrairement au chien, jouant simplement son rôle de contrôleur de vermines pour protéger les réserves de nourriture. Cela rend encore plus exceptionnel le fait que le chat est aujourd’hui l’un des animaux domestiques le plus populaires au monde.

Les différences de comportement entre les races

L’Éduchateur Daniel Filion, notre collaborateur en matière de comportement félin, nous explique pourquoi, contrairement aux races de chiens, les différences de comportement entre les races de chats sont très minimes : « L’homme a sélectionné les meilleurs individus de certaines races de chiens pour les reproduire à des fins très précises que ce soit pour la chasse, la garde, le pistage ou autre. Après plusieurs générations ont émergé des caractéristiques génétiques propres à ces races. C’est ce qui fait que nous avons de si grandes différences entre les races de chiens. Or, comme le chat n’a jamais fait l’objet d’une telle sélection, les différences entre les races de chats sont non significatives et ne sont souvent reliées qu’aux capacités physiques de la race. »

Persan 
« Un siamois, par exemple, a des capacités athlétiques et une énergie beaucoup plus grande qu’un persan », poursuit l’Éduchateur. « Ainsi, si nous disons que le persan est une race plus cajoleuse que le siamois ou que le siamois est plus intelligent que le persan, ce n’est pas exact. C’est simplement que le persan est souvent observé comme étant tranquille près de son propriétaire et que le siamois cherche plutôt à dépenser son trop-plein d’énergie en faisant des mauvais coups. »

Siamois
Certaines races peuvent présenter des caractéristiques propres comme le siamois, reconnu pour être une race beaucoup plus vocale que les autres. « Mais il est faux de dire qu’une race est plus intelligente, plus sociable ou meilleure avec les enfants qu’une autre. Cependant, il faut prendre en compte le niveau d’énergie et les capacités physiques d’un chat avant de décider de l’adopter. On ne donne pas un bengal, boule d’énergie sur 4 pattes, à notre grand-mère de 85 ans par exemple. », explique Daniel Filion.

Enfin, bien préparer l’arrivée du nouveau chat dans la maison aidera aussi à bien l’intégrer dans sa nouvelle famille.

Bengal


Les éleveurs de chats
Le monde de l’élevage du chat de race est malheureusement très peu régularisé. Pourtant, être éleveur demande d’avoir les connaissances génétiques, médicales et comportementales de la race de chat en question.
Voilà pourquoi il est important de bien « magasiner » son éleveur et de lui poser plusieurs questions afin de choisir le bon. « Il faut également savoir qu’on ne choisit pas son chaton par sa couleur qui, soit dit en passant, n’a aucun impact sur le comportement, ou parce que c’est le premier à venir vous voir. Il faut plutôt sélectionner son chaton en fonction de son caractère. Un chaton craintif sera très malheureux avec une famille de 3 enfants, 2 chiens et 2 perruches, mais sera très bien avec la grand-maman de 85 ans, alors que le chaton aventurier qui n’a pas froid aux yeux sera un excellent choix pour la famille avec d’autres animaux! », nous indique Daniel Filion.

Éleveurs de chats 
L’appartenance à une association féline pour un éleveur est de bon augure, mais ne garantit pas la qualité de l’élevage, car ces associations ne font pas de vérifications sur le terrain. Il existe cependant des certifications indépendantes auxquelles les éleveurs peuvent souscrire et qui vous permettront d’avoir une meilleure idée sur la qualité de l’élevage. Anima-Québec est d’ailleurs une certification qui est un gage de qualité et de respect de l’animal.

Soyez prêts à recevoir votre nouveau chat à la maison :