Comment remplir vos mangeoires pour attirer plus d'oiseaux

Comment remplir vos mangeoires pour attirer plus d'oiseaux

Publié Avril 21, 2022.
alt here
Jean-Sébastien Guénette, M.Sc. biologie
Biologiste et directeur général du Regroupement QuébecOiseaux quebecoiseaux.org

Vous aimez admirer les oiseaux de toutes sortes voler près de la maison en été comme en hiver ? Pour les attirer, il est important de vous assurer que vos mangeoires sont bien remplies. Mais comment s’y retrouver dans tout ce qu’on peut trouver sur les tablettes ? Tournesol noir ou rayé ? Colza ou carthame ? Graines mélangées ou pas ? Pour vous aider, voici une brève description de quelques-uns des aliments les plus appréciés des oiseaux sauvages.
 

Que mettre dans vos mangeoires?

Le tournesol noir

Si vous souhaitez n’acheter qu’un seul type de graines, allez-y avec le tournesol noir. Pratiquement toutes les espèces d’oiseaux en raffolent : geais, mésanges, sittelles, cardinaux, juncos, roselins, moineaux, etc. Étant donné sa popularité auprès des oiseaux, il est généralement plus avantageux d’acheter le tournesol noir en grande quantité. Le tournesol rayé est aussi disponible, mais sa coquille étant plus épaisse, il est généralement un peu moins apprécié des oiseaux.

Le chardon

Qui dit chardon, dit chardonneret ! En effet, le Chardonneret jaune choisira toujours cette nourriture lorsqu’elle est au menu. Même chose pour le sizerin et le tarin. Le sizerin est un oiseau qui niche au Nord et qui nous visite généralement un hiver sur deux. Lors de ces invasions, des groupes comptant souvent plusieurs dizaines d’individus peuvent passer l’hiver au complet à nos mangeoires à se gaver de chardon. Ce type de graine coûte cependant plutôt cher, il est donc recommandé d’utiliser une mangeoire à débit contrôlé où les oiseaux ne pourront prendre qu’une graine à la fois (silos à chardon).

Le colza

Le colza est la nourriture préférée des roselins. Les chardonnerets et les sizerins se laisseront aussi tenter, tout comme la tourterelle qui récupérera les graines tombées au pied de la mangeoire. À noter que le moineau n’en est pas très friand, ce qui peut donc être intéressant si vous avez l’impression de ne nourrir que les moineaux du quartier.

Que mettre dans vos mangeoires?

Le carthame

Le cardinal compte le carthame parmi ses nourritures préférées, tout comme la mésange, dans une moindre mesure. À l’inverse, le moineau, l’étourneau et l’écureuil l’apprécient beaucoup moins. Voilà un choix idéal pour quiconque veut nourrir spécifiquement le spectaculaire cardinal. Concernant le cardinal, il faut aussi savoir que celui-ci préfère de loin les postes d’alimentation stables plutôt que ceux qui sont suspendus.

Le millet blanc

Apprécié des oiseaux qui préfèrent se nourrir au sol ou sur un plateau : tourterelles, bruants, juncos, etc. Les autres types de millet (doré, rouge) sont peu appréciés des oiseaux.

Le maïs

Bien qu’il soit consommé par les tourterelles, les geais et les cardinaux, il faut prendre plusieurs précautions lorsqu’on sert cette nourriture aux oiseaux.  On doit d’ailleurs éviter de l’utiliser par temps humide ou pluvieux afin de ne pas provoquer l’apparition de moisissure dans la nourriture. Le maïs et les arachides sont effectivement les aliments qui moisissent le plus rapidement en présence d’humidité.

Les arachides

Un délice pour les pics, geais, mésanges, etc. Tout comme le maïs, il faut en offrir en petites quantités, et idéalement, par temps sec uniquement, car les champignons qui s’y développeraient peuvent potentiellement empoisonner les oiseaux.

Que mettre dans vos mangeoires?

Le suif

Le carré de suif est généralement présenté aux oiseaux dans un petit grillage. Il sera fortement apprécié des pics, des mésanges et des sittelles. La grande diversité des sortes de suif que l’on retrouve sur les tablettes n’aura aucune influence sur les espèces d’oiseaux que vous attirerez.

 

Des fruits

La plupart des oiseaux frugivores vont passer l’hiver dans le Sud, mais il se pourrait qu’un groupe de merles ait décidé de rester dans votre secteur, surtout si celui-ci est bien pourvu en arbres et arbustes fruitiers. Dans ce cas, l’idée n’est pas mauvaise d’offrir quelques quartiers d’oranges ou tranches de banane. En plus des merles, les hordes de jaseurs et de durbecs pourraient aussi se laisser tenter.

Et les graines mélangées ?

Certains oiseaux peuvent y trouver leur compte, mais on retrouve dans plusieurs de ces mélanges une bonne proportion de graines peu attrayantes pour les oiseaux (p. ex. millet rouge), ce qu’on appelle « filler » en anglais. Elles sont donc souvent gaspillées et finissent par moisir dans la neige ou le gazon. Vous aurez donc l’impression que vos oiseaux auront passé rapidement au travers de votre sac alors qu’ils n’auront consommé que ce qui les intéresse.

Assurez-vous de regarder la composition du mélange de nourriture avant de faire l’achat. Sinon, vous pouvez faire votre propre mélange en n’utilisant que les graines préférées des oiseaux qui fréquentent vos mangeoires.

Si votre espace vous le permet évidemment, le fait de diversifier la nourriture que vous offrez aux oiseaux vous permettra sans aucun doute d’augmenter le nombre d’espèces qui viendront vous rendre visite. Avec ces petits trucs, vous augmenterez vos chances de voir une panoplie d'oiseaux magnifiques dans votre cour ! Vous voulez partager votre passion pour les oiseaux ? Découvrez eBird, un outil spécialement conçu pour réunir les observations des différents oiseaux partout dans le monde !

 

Attirez les oiseaux près de chez vous :