Publié le 21 octobre 2016

Mon chat est-il plus intelligent que moi ?

Je sais, je sais, vous allez dire que mon titre est accrocheur et ne sert qu’à faire une blague. Et pourtant, non. Je vais même aller plus loin et remettre en doute le fait que l’homme est le plus intelligent des animaux de la terre.

Nous ne pouvons pas remettre en question le fait qu’aucun autre animal sur terre n’ait bâti Rome, inventé le iPhone ou composé une 6e symphonie. L’homme est capable de bien plus que n’importe quel animal non ? Pas nécessairement. Lisez, vous pourriez être surpris !

Le chat versus le chien

Commençons tout d’abord en analysant la véracité de l’énoncé que le chien est plus intelligent que le chat. Votre premier réflexe sera de dire que nous pouvons apprendre au chien plein de trucs que le chat refuse de faire. Et n’y a-t-il pas des études qui ont démontré la supériorité de l’intelligence du chien ? Le problème est que ces études, qui datent d’une cinquantaine d’années, étaient faites sans tenir compte de la perception des animaux. Ainsi, dans un test qui demandait à l’animal de tirer sur une ficelle pour ouvrir une porte donnant accès à de la nourriture, le chien réussissait beaucoup mieux, car le chat qui lui préférait s’amuser avec la ficelle. Il suffit donc de trouver le bon motivateur pour qu’un chat puisse faire les mêmes tours qu’un chien. Une petite recherche sur internet vous en convaincra !

L’intelligence de bâtir/concevoir

Peut-être m’accorderez-vous le point que le chien n’est pas nécessairement plus intelligent que le chat. Mais de là à dire que certains animaux sont aussi intelligents que l’homme, il y a une limite, n’est-ce pas ? Par exemple, quel animal est capable de bâtir une maison ? Et si je vous nomme le castor? Avez-vous pensé que le castor ne trouve peut-être pas nos maisons à son goût ? Et que dites-vous du fait que la porte de sa maison soit submergée, ce qui est beaucoup plus sécuritaire pour lui que d’avoir un système d’alarme ? En résumé, les besoins du castor ne le poussent pas à construire une maison comme la nôtre. Autant que nos maisons comblent nos besoins, la maison du castor comble les siens.

Autrement, est-ce qu’un ours peut cuisiner un filet de saumon au citron ? Non, mais est-ce que l’homme peut attraper le saumon à mains nues ? Tout est ici une question d’habileté physique et chaque espèce a ses avantages ! 

L’intelligence de communiquer

Pensez-vous qu’un corbeau a écrit un dictionnaire du « couac » ou applaudi devant un Shakespeare?

Nous pourrions ici affirmer que nous sommes plus intelligents parce que nous avons le langage, l’art et la philosophie. Mais pourquoi jugeons-nous de l’intelligence des espèces par leur incapacité à nous comprendre alors que nous ne sommes pas plus capables de les comprendre ? Nous savons que beaucoup de mammifères utilisent les messages phéromonaux qu’ils laissent dans leur environnement. Nous les hommes, nous ne comprenons absolument pas ces messages. Pourtant ce type de communication est peut-être aussi riche en mots que nos dictionnaires. Les baleines ont un vocabulaire très riche et ont même développé des dialectes. Les dauphins eux seraient capables de s’appeler entre eux par leur nom.

La grosseur du cerveau

Nous savons que la grosseur du cerveau n’a rien à avoir avec l’intelligence. C’est le rapport entre la masse de notre cerveau et la masse totale de notre corps qui a de l’importance ici et c’est précisément cela qui nous distingue de l’animal. Alors que nous avons un ratio de 1 pour 50, chez la plupart des autres mammifères nous observons un ratio de 1 pour 180. De plus, nous avons le plus gros cortex cérébral en comparaison à la grosseur de notre cerveau comparativement encore à tous les autres animaux.

Une question d’imitation

Cette distinction nous a amenés à développer une capacité unique dans le règne animal : celle d’imiter les autres. Bien que certaines études sont actuellement faites sur le sujet qui pourrait changer cet énoncé, les animaux n’imitent pas à proprement parler. Cela vous étonnera peut-être !

En effet, qui n’a pas déjà vu son chat le regarder actionner la poignée de porte menant à la chambre où sont cachés ses jouets et apprendre à l’ouvrir de lui-même ? N’est-ce pas une imitation de comportement ? Pas tout fait ! En terme éthologique, on dit que les animaux procèdent via la facilitation de l’objet ou la facilitation sociale. En gros, votre chat procède plutôt par principe d’essais et erreurs pour parvenir à ouvrir la porte. Tout ce qu’il a appris de vous c’est qu’il lui fallait faire quelque chose avec cet objet pour y parvenir. Il n’y est pas arrivé du premier coup en le faisant exactement comme vous…

Nous sommes capables d’imiter la façon de faire des autres, de partager nos connaissances plus rapidement et de les faire perdurer. Le langage, l’écriture et Wikipédia sont venus nous aider par la suite.

Alors, avant de dire que nous sommes plus intelligents que les animaux, il nous faut nuancer !

Notre intelligence n’est-elle pas simplement différente et adaptée à notre façon de faire et à nos besoins ? Se pourrait-il que l’humain ne soit en fait qu’une créature terrestre qui a « seulement » une petite longueur d’avance ? Se pourrait-il que dans quelques milliers d’années, le chat arrive à créer des outils et à développer le langage ? Et que, dans quelques millions d’années, une société complète de félinoïdes apparaisse avec des poteaux à griffe à chaque coin de rue, des condos à chat au centre-ville de Félinopolis et des juges qui règlent des cas de marquage urinaire entre deux voisins ?

 

Assurez-vous qu’il est actif!

Amuse-chat avec souris colorée sur ressort
7,99 $
Trio de souris colorées avec queue en plume
6,99 $
Jeu automatique avec fil en mouvement
29,99 $
Rabais
Balles de tennis avec clochettes en paquet de 3
4,99 $
3,99 $