Publié le 12 mai 2016

Gardez votre compagnon loin des problèmes de surpoids

« J’ai un surplus d’amour pour mon compagnon animal. Son alimentation est donc généreuse à l’image de mon affection pour lui! »

Saviez-vous qu’en ne faisant pas attention à l’alimentation de votre animal, vous augmentez les risques de problèmes de santé en plus de nuire à son bien-être au quotidien?

En le suralimentant ou en lui offrant une diète inappropriée et non équilibrée, vous risquez de le faire souffrir d’embonpoint, d’obésité et de carences. Il peut également s’en suivre comme conséquence directe, du diabète, des maladies cardiovasculaires, des problèmes d’articulation provoqués par une surcharge de poids, la rupture de ligaments croisés et des douleurs arthritiques importantes.

On peut également voir une diminution de l’entrain et du goût de jouer.

Pour le chien comme le chat, une bonne hygiène de vie, avec une bonne alimentation et un exercice régulier, permet de préserver sa santé physique et psychologique !

Voici quelques trucs pour vous aider à garder votre compagnon loin des problèmes de surpoids :

  • Calculez les quantités tel qu’indiqué par les fabricants sur les poches de nourriture. Cette quantité doit être divisée en différent repas. Il est important de ne pas nourrir à volonté.
  • Faites faire de l’exercice régulièrement à votre animal avec des promenades, de la course et des jeux. Cela a également l’avantage de vous garder actif et de passer du temps de qualité avec votre compagnon.
  • Ne négligez pas la qualité de sa nourriture, car elle a un impact direct sur sa santé et son poids. On ne vous recommanderait pas de manger du fast-food 3 fois par jour; faites-en autant pour lui !
  • Faites attention à la quantité quotidienne de gâteries. Donner un tout petit morceau a un impact aussi positif pour l’animal que de donner un gros morceau ! Si plusieurs personnes dans la famille offrent des gâteries, assurez-vous de vous entendre sur la quantité maximale à donner par jour.
  • Gâtez votre animal, mais sans lui nuire. Un câlin ou un jouet sont aussi de très bonnes façons de le récompenser. Les restants de tables, le petit bout de toast, les petites gâteries, les grosses gâteries, etc. s’ajoutent aux calories des repas. L’addition de plusieurs sources d’aliment suralimente alors votre chien ou votre chat.
  • Au cours de vos suivis de santé habituels avec votre vétérinaire, discutez de la condition physique et mentale de votre animal. Les professionnels de la santé pourront adapter son alimentation à ses besoins particuliers.
  • Faites très attention à la préparation de nourriture maison ! Il est très difficile d’assurer une diète maison sans carence. Les besoins nutritionnels de nos compagnons ne sont pas les mêmes que ceux des humains.

Tout comme pour l’humain, une bonne santé passe en grande partie par une bonne alimentation et un exercice physique régulier. Nos compagnons en ont besoin également pour leur santé et leur bien-être !

________

www.refugeanimal.ca

________

Dr. Vincent Paradis, directeur des soins cliniques et vétérinaire clinicien.

Vincent est directeur des soins cliniques depuis 2012. En plus de son poste de directeur, il est le président de l’Association vétérinaire québécoise de médecine de refuge.

Lien vers les Services Animaliers de la Rive Sud

Prenez soin d'eux

Souris rotative électronique
34,99 $
Nouveau
Bol de nourriture numérique intelligent antibactérien m
44,99 $
Promotion
Gâteries au fromage cheddar séché à froid
à partir de
10,99 $
Promotion
Collations souflées santé
à partir de
2,79 $