Chat

Section chat du site Mondou pour les animaux

L'embonpoint et l'obésité

L'IMPORTANCE

L'obésité chez nos animaux de compagnie a atteint au Canada des proportions épidémiques. C'est maintenant le problème nutritionnel le plus souvent rencontré. Selon certaines études de 45% à 55% des chiens et plus de 25% des chats ont besoin de perdre du poids. Les chats d'intérieur sont les plus à risque, près de 60 % de ces chats sont obèses. Pourtant, seulement 25% des propriétaires d'animaux de compagnie admettent que leur animal a un surplus de poids ou est obèse. C'est là toute la difficulté pour le médecin vétérinaire.

L'obésité chez nos compagnons est malsaine. Nos animaux de compagnie font face à une multitude de maladies reliées au poids et à une vie plus courte et surtout beaucoup plus pénible. Nos chiens et nos chats ne décident pas quant ils doivent se nourrir ni de la quantité, c'est à nous, propriétaire de contrôler cet aspect de même que leur exercice et ultimement leur poids.

DÉFINITION

Un désordre chronique associé à une accumulation excessive de gras corporel résultant en une augmentation du poids dépassant les limites physiques et squelettiques de l'animal. Les animaux dépassant de 20% la moyenne de poids selon l'espèce ou race sont considérés obèses.

La cause première est tout simplement l'excès de nourriture et le manque d'exercice. Certaines races de chiens et certains modes de vie chez les chats prédisposent à l'obésité.

  • Races de chiens :
    • Les Labradors
    • Les Golden Retrievers
    • Les Beagles
    • Les Épagneuls cocker
    • Les Teckels
    • Les Shetlands
  • Les chats :
    • Le chat d'intérieur, surtout s'il est le seul animal de la maison.
  • Certaines maladies, dont les problèmes de la thyroïde.
  • Alimentation trop élevée en calories. Restes de repas et des friandises en trop grande quantité.
  • Certains médicaments : les corticostéroïdes par exemple et certains médicaments contre le diabète.
  • L'âge de l'animal de même que l'âge du propriétaire. La sédentarité des personnes plus âgées diminue par le fait même le temps consacré à l'exercice.

Généralement votre conseiller Mondou ou le médecin vétérinaire sera en mesure de vous indiquer le poids idéal de votre chien, selon sa race, et pour votre chat selon son mode de vie.

  1. Le poids mentionné pourra servir de référence pour déterminer si l'animal fait;
    De l'embonpoint : c'est-à-dire 5 à 20% au-dessus du poids idéal De l'obésité :c'est-à-dire plus de 20% du poids idéal.
  2. Par la vérification des côtes : l'animal étant debout placez vos mains sur la cage thoracique (poumons) et essayez de percevoir ses côtes. Vous devez facilement les sentir, sinon votre animal a un surplus de poids.
  3. Autres indices : votre animal
    • a une diminution de l'endurance.
    • n'aime pas l'activité physique.
    • les escaliers lui font peur.
    • il a beaucoup de gras à la base de la queue.
  • Prédisposition aux maladies articulaires :
    L'augmentation du poids sur les articulations et les ligaments peuvent rendre les déplacements plus difficiles. L'activité physique devient alors presque impossible.
  • Maladies cardiaques :
    Le cœur travaillant plus fort se fatigue plus vite.
  • Maladies respiratoires :
    L'animal est essoufflé, donc les poumons besognent plus.
  • Maladies de la peau :
    Les infections et autres dermatites sont plus fréquentes.
  • Le diabète :
    Très fréquent chez les animaux obèses, particulièrement chez les chats.
  • Maladies urinaires :
    Surtout chez le chat.
  • Longévité diminuée :
    De 2 à 3 années de moins selon certaines études réalisées.
  • Très important :
    Augmentation des risques chirurgicaux. L'anesthésie devient plus difficile et les complications postopératoires sont à surveiller étroitement.
  • Le traitement commence par un régime hypocalorique (faible en calories) Le but étant de restreindre les calories pour que l'animal puise dans ses réserves.
  • On augmentera les fibres alimentaires ce qui diminuera la densité calorique et provoquera un effet de satiété (diminution de l'appétit). Il y aura cependant une augmentation de la fréquence des selles et quelques flatulences.
  • On mesurera les portions. Une tasse de nourriture n'est pas une tasse de café.
  • Une pesée hebdomadaire est fortement conseillée. Pour vous faciliter la tâche, il y a une balance dans tous les magasins Mondou.
  • De l'eau doit être disponible en tout temps.
  • Il faut éviter les restes de table et l'apport trop généreux de friandises.
  • L'exercice doit être encouragé tous les jours dans le cas des chiens (à moins de problèmes articulaires) – et même des chats – parlez-en à vos conseillers Mondou.
  • SOYEZ PATIENT: cela peut prendre plusieurs mois avant d'atteindre des résultats satisfaisants.

RECHUTE les causes de rechute sont nombreuses : l'abandon par le propriétaire des nouvelles habitudes alimentaires. Le retour aux restesde table et à des friandisesde même que l'arrêt du calcul des portions. L'activité physique est souvent délaissée.

Nos animaux de compagnie sont des membres de notre famille. Nous les aimons et voulons les garder en santé donc en pleine forme. Si le traitement est adéquat et bien suivi par le propriétaire, il en résultera un animal avec une seconde jeunesse, des problèmes de santé beaucoup moins importants, et un propriétaire beaucoup plus heureux.

Rédacteur :
Raymond Racicot, médecin vétérinaire

Collaborateurs :
Serge Boutet, agronome
Annick Lafrance, technicienne en santé animale