Chat

Section chat du site Mondou pour les animaux

La constipation

La constipation est une maladie gastro-intestinale d'une importance capitale, aussi bien chez les humains, que chez nos animaux de compagnie. En clinique vétérinaire, c'est une condition souvent rencontrée. Un épisode occasionnel de constipation n'est pas nécessairement alarmant, mais une obstruction de plus de 36 heures doit être résolue.

LA DÉFINITION

Il est difficile de définir la constipation. Pour nos animaux de compagnie, elle est décrite comme étant le passage peu fréquent de selles en même temps qu'une augmentation des efforts. La constipation, si elle devient opiniâtre, requiert une intervention médicamenteuse. Le mégacôlon, une dilatation persistante du gros intestin, surtout chez les chats, requiert souvent une intervention chirurgicale. (Voir note plus bas sur les boules de poils).

  • Efforts de défécation avec peu ou pas de selles.
  • Des selles très dures et habituellement sèches.
  • Petite quantité de liquide avec du mucus, occasionnellement contenant du sang.
  • Vomissements occasionnels, manque d'appétit.
  • ATTENTION : Pour le chat on doit rapidement faire la différence entre constipation et problème urinaire. Le chat est-il constipé ou bloqué (n'urine plus)? SOYEZ TRÈS VIGILANT.

Tout évènement qui ralentit la motilité de l'intestin peut être une cause de constipation.
Signalons quelques causes et facteurs de risque :

  • L'environnement de l'animal : Plusieurs animaux ignoreront l'envie de déféquer s'ils sont inconfortables dans leur environnement. Une litière sale, une cours arrière malpropre, un animal hospitalisé dans une clinique vétérinaire etc.
  • Le manque d'eau : On oublie souvent ce facteur. Pour le chat c'est doublement important, considérant qu'il est souvent confronté à des problèmes urinaires.
  • Exercice : Le manque d'exercice, surtout chez le chien. Le chien attaché pendant de longues périodes.
  • Une douleur : Les chiens et les chats souffrant d'une douleur ano-rectale réprimeront leurs efforts. Les fistules anales, l'impaction et les abcès des glandes anales, les fractures au niveau du bassin en sont quelques exemples.
  • Une obstruction intra-intestinale : Les os, les poils, des pierres ou des plantes peuvent causer des obstructions. Les tumeurs, les polypes sont aussi à considérer.
  • Une obstruction hors de l'intestin : Des tumeurs abdominales, des fractures du bassin ou d'un membre postérieur, des masses de poils motonnés autour de l'anus (très fréquents chez les chiots ou chatons) sont souvent responsables de constipation.
  • L'obésité : L'animal a de la difficulté à se positionner.
  • Problèmes neurologiques : les atteintes à la colonne vertébrale en sont un exemple.
  • Certains médicaments : Les diurétiques, les anticonvulsants, certaines préparations à base de bismuth, les antihistaminiques, les suppléments à base de fer.

Les chats sont des animaux très propres. Ils nettoient leur pelage et en retirent des poils morts en se léchant. Ils avalent une certaine quantité de ces poils qui formeront des bouchons dans l'estomac et/ou dans l'intestin. Habituellement le chat les régurgitera ou les éliminera dans ses selles. Donc les vomissements occasionnels de boules poils sont sans gravité, mais si le chat est incapable de les évacuer d'une manière ou d'une autre, il deviendra fortement constipé.

DANGER: Après quelques jours de constipation, il y aura un élargissement du colon ce qui provoquera un mégacôlon. C'est une situation à éviter à tout prix, car cette condition peut devenir très difficile à corriger, nécessitant une intervention drastique de la part du médecin vétérinaire - habituellement par chirurgie.
Le meilleur remède consiste à brosser, presque tous les jours, votre chat. Ajouter si nécessaire des stimulants digestifs. Votre conseiller Mondou vous renseignera à ce sujet.

DANGER: Une constipation prolongée provoquera une léthargie, une anorexie (pas d'appétit), une perte de poids et des vomissements. Il est donc important d'agir rapidement.

Si possible, il faut corriger la cause ou le facteur de risque. Malheureusement ce n'est pas toujours facile.
Toute constipation de plus de 36 heures requiert une intervention.
Exemples d'interventions :

  • Les lavements :
    • Un peu d'eau tiède apportera habituellement un soulagement dans les cas bénins.
    • Le dioctyl sodium sulfosuccinate (demandez au pharmacien ou à votre médecin vétérinaire) est un émollient quelquefois recommandé. Ne pas employer de FLEET ou autres produits pour humains.
    • Même si les solutions savonneuses sont souvent employées elles peuvent causer des colites et/ou des dommages intestinaux graves.
    • Huile minérale (par lavement seulement).
  • Les suppositoires :
    • Glycérine pour les cas bénins.
  • Les laxatifs :
    • Les nourritures riches en fibreset les produits commerciaux de psyllium (Métamucil).
    • Certains produits à base de gelée de pétrole qui sont généralement parfumés. Ne jamais donner oralement, de l'huile minérale ou de gelée de pétrole blanche (vaseline) car il y a un danger d'aspiration et d'étouffement.
    • Les laxatifs émollients comme le lactulose est très efficace. Il doit être employé uniquement suite à la recommandation du médecin vétérinaire.
  • Le médecin vétérinaire : Si après quelques essais (pas plus de 36 heures) à la maison, il n'y a pas de résultat, il est fortement recommandé de voir votre médecin vétérinaire. Après un minutieux examen il établira un diagnostic et proposera un traitement adéquat.

 

Rédacteur :
Raymond Racicot, médecin vétérinaire

Collaborateurs :
Serge Boutet, agronome
Annick Lafrance, technicienne en santé animale